Home » Remplacement de chaudières

Remplacement de chaudières

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Ville

Téléphone (obligatoire)

Votre message

agreement prefectoral de vidageur 06

chauffagistes niceRemplacement et installation de chaudière : quels choix faire ?

Usure, pannes, progrès technique, sont autant de facteurs qui conduisent à remplacer une chaudière et installer une nouvelle. Les chaudières d’aujourd’hui sont beaucoup plus performantes et efficaces, mais surtout plus économiques que celles installées il y a 10 ou 20 ans. En effet, remplacer une ancienne chaudière signifie réduire la consommation et alléger ainsi la facture, sachant que le chauffage à lui seul absorbe à peu prés 50% de la consommation mensuelle d’énergie.

Mais à ce stade, beaucoup de questions se posent, spécialement celles relatives à la procédure et les prix d’installation ainsi qu’au choix de la nouvelle chaudière. Pourquoi effectuer un remplacement de système de chauffage ? Comment procéder ? Et quel type de chaudière choisir pour cela ?

vidanges 06 83

Remplacer une chaudière : pourquoi et comment procéder ?

Il est bon de savoir que de nombreux spécialistes préconisent qu’une chaudière soit remplacée tous les 15 à 20 ans, et leur recommandation n’est pas faite au hasard, pourquoi ?
Tout simplement, à cause de l’usure. Une chaudière installée depuis plus de 15 ans se détériore mécaniquement et connaît de plus en plus de pannes fréquentes, ce qui fait augmenter ses charges liées à la réparation et à l’entretien.

Une autre conséquence de l’usure, est la perte excessive et graduelle de l’énergie. Plus une chaudière gagne en ancienneté plus elle consomme de l’énergie. Non seulement cela mais elle émet également plus de polluants. Ce qui signifie qu’elle alourdit les charges de l’énergie et en même temps affecte négativement l’environnement.

Finalement, le progrès technique constitue aussi l’un des facteurs principaux de remplacement de système de chauffage. Les chaudières gagnent en puissance, en performance et en sécurité, chose qui pousse à se remettre en cause à l’égard d’une datant des années 80.

Une fois la décision de remplacement de chaudière prise, la prochaine étape concerne la procédure qu’il faut adopter, et à ce propos, les gens ont de différentes perspectives. Les moyens et les choix différent mais l’objectif est commun : installer un système de chauffage performant et économique à un prix raisonnable.

Généralement, la planification passe par 3 étapes principales :

1. Calcul de la consommation d’énergie : Il s’agit de savoir exactement quel est la consommation énergétique moyenne en matière de chauffage. Cela est primordial pour évaluer la puissance de sa future chaudière.
2. Réalisation d’une étude thermique : Il s’agit d’évaluer les points forts et faibles de son habitat à l’aide d’un professionnel qui fournira les meilleures conseils et solutions à ce sujet.
3. Évaluation des besoins : Il s’agit de déterminer ses besoins en chauffage en fonction des personnes, des périodes d’occupation du logement, etc.
Reste à savoir maintenant, quel choix faire et pour quel type de chaudières opter.

Quel choix de chaudière faire ?

Choisir une chaudière peut s’avérer un vrai casse-tête en raison du nombre phénoménal des offres qu’il y’a sur le marché. Toutefois, le choix peut se faire selon deux critères : la source de l’énergie et la performance.

1. Selon la source de l’énergie : Gaz ou Fuel ?
Choisir entre ces deux types de chaudières dépend de la surface du logement (place disponible) et des raccordements de la ville.

La chaudière à gaz est la moins chère et la plus facile à utiliser, du moins pour les habitants de ville. Il suffit que le logement soit raccordé à un réseau gazier, et l’alimentation se fait en tournant un robinet ! Cependant, le plus grand inconvénient de cette chaudière reste le danger d’émission du monoxyde du carbone.

La chaudière à fuel, bien que plus chère d’utilisation que celle à gaz, permet de chauffer de grands voire de très grands espaces dans les régions qui se caractérisent par un froid glacial. Mais ses inconvénients se manifestent dans la nécessité de l’alimenter une ou plusieurs fois par an par du fuel, source d’énergie relativement chère et qui dépend principalement des cours du pétrole. Ce type de chaudières nécessite également la disponibilité d’une cuve, ce qui peut être encombrant dans les logements ayant une petite surface.

2. Selon la performance: À Condensation ou basse température ?
Ces nouvelles générations de chaudières permettent de faire des économies importantes allant jusqu’à 30% par rapport aux chaudières du type standard.

La chaudière basse température chauffe l’eau dans les circuits à 40° contre 70-90°C habituellement. Le principe est de limiter la température minimale pour assurer un meilleur rendement. Pour une utilisation optimale, il faudra opter pour un radiateur basse température. Ce type de chaudière permet d’économiser jusqu’à 30% d’énergie et réduire considérablement les émissions du monoxyde de carbone. Il est également important de noter qu’il permet d’avoir un rendement supérieur à 90%, répondant ainsi à des besoins importants de chauffage.

La chaudière à condensation, quant à elle, récupère la vapeur d’eau dégagée pendant la combustion et permet de faire des économies de 20 à 30 % de combustible à l’aide d’un échangeur de chaleur à condensation. On retrouve ce type de chaudières parmi celles à fuel et à gaz. Il permet un rendement de 100%, et cela explique son succès de nos jours.

Le remplacement et l’installation d’une nouvelle chaudière n’est pas du tout une tâche facile. Cela doit faire l’objet d’une étude et de recherches rigoureuses afin d’avoir un meilleur chauffage à moindre coût.